Français English 

FAQ

   

 

 
Question:      Comment diagnostiquer et solutionner les problemes quotidiens les plus frequents?
Reponse:          Procéder aux vérifications dans l'ordre
    >Ramonage  impérativement un ramonage avant début de la saison la loi exige 2 ramonages par saison
                      en tenant compte de la quantité et qualité du bois utilisé. En moyenne un ramonage mécanique pour 6 stères de bois utilisé
    >Etat des joints de porte et de vitre (les  joint défectueux sont de nature a exciter le feu et rendent inopérants le réglage des manettes)
    >Bois            humidité < 15% (séchage 2 ans)
                    coupé en hiver (avant remontée de la sève,un bois                           
                    contenant de la sève ne peux plus servir pour le chauffage, peu importe la durée du séchage)
                    bois non résineux  de préférence charme, chêne, orme, acacia (gros rondins)
    >démarrage (préchauffage)          durée minimum 20 minutes selon type de foyer
                    tous les clapets et manettes en position ouverte, porte entrouverte
                    faire un feu intense avec des "petits bois" pendant 15 à 30 minutes porte ouverte 1cm
                    au bout de 10 minutes de préchauffage commencer a poser dans le feu des buches
                    petites puis ajouter de plus grosses buches
    > fermeture porte
                    après avoir constaté la combustion des buches la porte doit être fermée
                    IMPORTANT!! ne jamais laisser un foyer porte ouverte sans surveillance.
      > clapet du haut(registre)
                    dans une maison a étage au bout d'une heure de fonctionnement  il est
                    possible de fermer le registre.
                    Dans les maisons de  plein pied, en raison de la longueur réduite du conduit de fumées,
                    il est déconseillé de fermer le registre.   
      >manette "tirage"  manette du bas  réglage air primaire
                    Il est  possible de régler sans jamais fermer totalement sachant que la fermeture des
                    clapets a pour inconvénient de détériorer la combustion et donc d'enfumer la vitre de plus cela provoque un encrassement
                    et blistrage du conduit.

    veiller toujours a ce que le bois brule avec des flammes visibles


Question:    Le ramonage des cheminées est-il obligatoire et à quelle frequence faut-il procéder?
Reponse:      Oui, il est absolument obligatoire de faire ramoner la cheminée une fois par an, par un professionnel qui  délivrera une attestation

Question:    Qu'est-ce qu'un " foyer fermé " ?
Reponse:      Un foyer fermé est un "caisson comportant une ou plusieurs portes se substituant au foyer ou intégré dans celui-ci, destiné à recevoir le feu."

Question:  Comment fonction la vitre  pyrolise ?
Reponse:        La vitre pyrolyse est une vitre vitrocéramique traitée autonettoyante.

Une couche mince et invisible, d'oxydes métalliques est déposée sur la face extérieure.
Le rayonnement provenant de la combustion se réfléchit sur cette face,
et provoque une augmentation de la température de la vitre, provoquant ainsi la pyrolyse des goudrons sur la face interne.
Il faut donc augmenter la combustion pour obtenir la pyrolyse des goudrons.

Une allure du feu insuffisante, un tirage anormal (insuffisant ou excessif), la qualité du bois insuffisante,
un taux d'hygrométrie du bois élevé (+ de 20%) peuvent rendre la pyrolyse moins performante.

Tout obstacle au rayonnement de type chenets volumineux peut également laisser apparaître des traces de bistre.

La face extérieure de la vitre, c'est à dire le coté traité, doit être nettoyée uniquement à l'eau savonneuse.
L'intérieur de la vitre peut être nettoyé avec des produits spéciaux foyers fermés
(que vous trouverez chez votre revendeur ou en droguerie).
Attention ne jamais utiliser de produits caustiques, abrasifs.

La présence de soufre peut annihiler la transparence de la vitre.
Il ne faut donc pas utiliser de combustible soufré pour amorcer la combustion.
Vérifier la composition des allumes feux avant de les utiliser

Question:    Qu'est-ce qu'un " insert " ?
Reponse:      Parfois appelé cassette, l'insert est un appareil à double cloison en fonte qui, en s'encastrant dans une cheminée existante, le transforme en un véritable appareil de chauffage. L'air frais ambiant (ou puisé à l'extérieur) entre dans le foyer en partie basse, se réchauffe dans la double paroi avant d'être rejeté par  convection naturelle en partie haute. Sa sécurité n'est garantie que par des modèles portant la marque NF et quand les règles d'installation sont strictement respectées.

Question:          Comment calculeer la puissance de chauffe nécessaire ?

La puissance est fonction du volume à chauffer, de la qualité de l'isolation
et de la zone climatique ou est située l'habitation :

  • Pour une maison non isolée située en zone climatique froide, il faut environ 80 W/m³
  • Pour une maison correctement isolée située en zone climatique moyenne, il faut environ 50 W/m³
  • Pour une maison très bien isolée située en zone climatique chaude, il faut environ 40 W/m³

Exemple pour une habitation de 85 m² et de 2,5 m de hauteur de plafond correctement isolée située en zone climatique moyenne :

85 m² x 2,5 m x 50 W = 10625 W = 10,625 kW. environs (cette méthode, non exhaustive devra être combinée avec d'autres éléments à considérer pour la définition de la puissance globale)

Question:    Qu'est-ce qu'un "Foyer ouvert" ?
Reponse:      Il s'agit de la partie de la cheminée où a lieu la combustion du bois (aussi dénommée Atre) . Cette chambre est ouverte d'où une très forte déperdition de chaleur. En effet près de 3/4 des calories générées pas la  combustion du bois sont perdus dans le conduit et ne sont donc pas restitués dans l'habitat. Le Foyer ouvert doit donc être considéré comme élément d'agrément ou de décoration mais pas comme système de chauffage. Un foyer ouvert (ou âtre) est un "ensemble de l'espace aménagé pour recevoir le feu. Il est  constitué notamment par la dalle foyère, le cœur, éventuellement les joues et le fronton (ou bandeau)". 


Question:      L'énergie bois détruit-elle la forêt ?
Reponse:      Non car le renouvellement des forêts est plus rapide que leur exploitation. En effet, la surface boisée a plus que doublé sur le dernier siècle. Le bois constitue donc une source importante d'énergie renouvelable.

Question:      Où puis-je trouver du bois certifié NF ?
Reponse:      Il vous suffit de consulter la liste des producteurs disponibles sur le site www.nfboisdechauffage.org

Question:      Quel est l'impact du taux d'humidité du bois ?
Reponse:      D'une part plus le taux d'humidité est bas, plus l'énergie restituée est importante (par exemple, elle est double entre un bois fraîchement coupé et un bois ayant séché 2 ans). Un bois humide entraînera une surconsommation. Un bois humide ou jeune entraîne une dégradation de la qualité de combustion d'où encrassement possible et diminution des performances de votre système de chauffage.

Question:      A quelle période et comment acheter votre bois de chauffage ?
Reponse:      Si vous achetez du bois fraîchement coupé, nous vous conseillons de le stocker pour combustion d'ici 24 mois. Si vous achetez du bois sec, pas de problème pour une utilisation immédiate. La marque NF bois de chauffage constitue un plus car elle atteste des performances de votre combustible et confirme qu'il répond à un cahier des charges précis. La période du printemps est la meilleure époque pour effectuer vos achats. L'offre y est importante et permet de bénéficier des meilleures conditions de délais et de prix. Evitez l'automne car la demande est forte et les prix probablement moins intéressants.

Question:      Qu'est ce qu'un stère de bois ?
Réponse 1 :  Un stère correspond à 1 m3 de bûches de bois. Sa valeur énergétique est comprise entre 1 400 et 2 000 kw/h soit l'équivalent de 140 à 200 litres de fioul (cette valeur énergétique dépend de l'essence de bois et de son pourcentage d'humidité). Les feuillus et les résineux apportent une quantité d'énergie quasiment équivalente.
Réponse 2 :  Un stère correspond à l'équivalent d'un mètre cube de bûches empilées de un mètre de longueur. Ce volume diminue si les bûches sont plus courtes car les vides sont mieux remplis. Un stère de bûches de 0,5 m occupera par exemple 0,75 m3

Question:      Qu'est-ce que le label Flamme Verte ?
Reponse:        Flamme verte est le label de qualité élaboré par l'ADEME (Agence De l'Environnement et de la Maîtrise de l'Energie) et le GIFAM (Groupement Interprofessionnel des Fabricants d'Appareils Ménagers) pour promouvoir l'utilisation du bois-énergie et la fabrication d'appareils performants dont la conception répond à une charte de qualité sévère. Pour obtenir la " Flamme Verte ", les appareils doivent avoir un rendement de 60% minimum et un taux réduit de gaz polluants (moins de 1% de CO rejeté : monoxyde de carbone). Ce label concerne les inserts, les foyers fermés et les poêles fonctionnant au bois, les cheminées à foyer ouvert sont exclues de cette labellisation. [Source : " Le Guide du Chauffage "]

Question:      Combien de temps faut-il faire sécher son bois ?
Reponse:      Deux ans pour qu'il perde la plus grande partie de l'eau qu'il contient (jusqu'à 50% de sa masse). En brûlant, il garantit une meilleure combustion et un bien meilleur rendement en polluant moins.

Question:      Quels sont les inconvénients d'un bois "vert" ?
Reponse:        Il brûle en encrassant le foyer et le conduit. Son rendement est très faible et sa combustion produit des émissions polluantes et nocives. Il est impératif de le stocker afin de le faire sécher pour obtenir un meilleur rendement.

Question:        Peut-on brûler du bois transformé ou traité ?
Reponse:        Il faut faire très attention à ne pas brûler des bois ayant fait l'objet de traitements (vernis, peinture, fongicides, insecticides, etc.). Leur combustion provoquerait des émissions toxiques et un possible endommagement pour votre conduit. Les dégâts ne pourraient être pris en compte par l'assurance et notre garantie.

Question:      Comment choisir son bois de chauffage ?
Reponse:        Il faut choisir un bois dense et bien sec : plus la densité sera forte plus la combustion sera lente et efficace. Avec un bois "lourd" on obtiendra une braise durable, une combustion propre (peu d'émissions polluantes et peu de suie) et un maximum d'agrément. Le Chêne, le frène et l'accacia constituent d'excellents choix.

Question:      Qu'est qu'un poele à granulés ?
Reponse:      Un poêle à granulés, ou "poêle à pellets" est un poele alimenté non pas avec des buches mais avec des granulés de bois reconstitués. L'alimentation peut être manuelle ou automatique via un système de vis sans fin couplé à une réserve. 

Question:      Comment choisir et allumer son bois de chauffage ?
L'achat et la préparation du bois de chauffage
Un bois de chauffage de bonne qualité est essentiel pour que le chauffage au bois soit efficace et pratique. Un bon bois de chauffage est débité à une dimension qui convient à la chambre de combustion de l'appareil et il faut qu'il ait pu sécher suffisamment longtemps.
Les bois durs comme le chêne et l'érable conviennent bien aux hivers très froids, tandis que les bois plus tendres comme le bouleau et le peuplier sont de meilleurs combustibles pour les températures plus clémentes du printemps et de l'automne.
L'eau peut constituer jusqu'à la moitié du poids des bûches fraîchement coupées. Cette teneur en eau doit être réduite de 15 à 20 % pour que le bois puisse brûler efficacement. La façon dont vous manipulez et entreposez votre bois est cruciale pour réduire le taux d'humidité à ce niveau.
Débitez le bois en bûches qui seront au moins 7,5 cm (3 po) plus courtes que la largeur de la chambre de combustion. Pour faciliter la manipulation des pièces de bois et la gestion du feu dans la plupart des appareils de chauffage au bois, le bois de chauffage ne devrait pas être découpé en pièces de plus de 40 cm (16 po) de longueur. Des bûches aussi courtes que 30 cm (12 po) peuvent même s'avérer plus pratiques pour les petits appareils. Même si votre appareil peut contenir des bûches de 50 cm (20 po), cela ne signifie pas qu'il soit préférable, ni même souhaitable, d'y charger des pièces de cette taille.
Débitez le bois en différentes tailles pour faciliter l'allumage et l'entretien du feu. Les grosses bûches sont parfaites pour les gros feux par temps froid, mais les petites bûches seront plus utiles par temps doux, pour allumer un feu rapidement ou pour raviver un feu à partir des braises. Le bois de chauffage commercial n'est habituellement pas assez finement fendu. Pour la plupart des appareils, il faut refendre le bois en pièces d'une épaisseur de 8 à 15 cm (3 à 6 po), mesurée au point le plus large de la section transversale. Bien que cela vous obligera à refendre et à manipuler davantage de bûches, chacune d'elles sera moins lourde et, surtout, il vous sera beaucoup plus facile de gérer l'allumage et l'entretien des feux que vous ferez tout au long de l'hiver.

Figure 2 Bois non séché (à gauche) et bois séché (à droite)               
Figure 3 En général, le bois de chauffage débité en bûches de 40 cm (16 po) ou moins facilite le chargement de l'appareil
L'entreposage du bois
Au début du printemps, le bois devrait avoir été coupé à la bonne longueur, fendu à diverses grosseurs et cordé sur des rails placés au sol dans un endroit dégagé exposé au soleil et au vent (voir la figure 4). Ainsi préparé, le bois de chauffage sera prêt à brûler dès l'automne. Couvrez le haut de la corde pour empêcher la pluie de détremper toutes les bûches. Le bois de chauffage sèche le mieux durant les journées très chaudes des mois de juillet et août, lorsque le soleil est à son plus puissant et qu'il réchauffe chaque bûche tandis que la brise estivale stimule l'évaporation des dernières traces d'humidité. Dans la mesure du possible, n'empilez pas le bois à l'ombre et ne stockez jamais du bois vert dans un hangar à bois, parce qu'il ne pourra pas sécher suffisamment en prévision de la prochaine saison de chauffage.
À l'automne, idéalement après quelques journées ensoleillées, vous pourrez transporter le bois vers ses quartiers d'hiver. Cet endroit devra se trouver à proximité de la maison, mais pas dans la maison, et il devra être bien à l'abri de la pluie et de la neige pour que le bois demeure au sec.
Il existe différents modèles d'appareil; aucun procédé ne peut donc fonctionner parfaitement pour tous. Les suggestions présentées dans ce feuillet Votre maison sont le résultat de nombreuses années d'expérience et de données accumulées par des chercheurs, des fabricants de poêles, des détaillants, des ramoneurs et des gens qui chauffent leur maison exclusivement avec le bois.
Les méthodes discutées conviennent à la plupart des modèles actuels et anciens où le feu est allumé sur un âtre massif (et non sur une grille); l'air comburant doit atteindre le feu par le devant, soit tout près de la porte; et il ne doit pas y avoir de catalyseur.
Cependant, vous pourrez adapter la majorité de ces suggestions en fonction d'autres appareils, y compris les poêles à combustion catalytique.
Même si vous ne pourrez peut-être pas utiliser tels quels tous les conseils donnés, vous serez probablement en mesure d'adapter la plupart d'entre eux à votre situation. Vous en retirerez une combustion plus fiable et plus efficace qui produira la chaleur que vous recherchez.

Figure 4 Empilez le bois sur des rails dans un endroit dégagé
Comment allumer un feu sans trop produire de fumée
Il est toujours frustrant d'allumer un feu pour ensuite voir le bois d'allumage s'effondrer et s'éteindre - et ça l'est encore davantage quand quelqu'un nous regarde. Or, si vous suivez les suggestions données dans ce feuillet " Votre maison ", vous pourrez éviter ce genre de situation embarrassante en allumant des feux qui prennent rapidement et brûlent très bien.
Un feu fait à l'aide de bois d'allumage doit chauffer la cheminée rapidement afin de créer un fort tirage et de réchauffer la brique et l'acier de la chambre de combustion pour favoriser une combustion stable. Le type et la forme des matières utilisées pour allumer un feu ont une incidence sur le comportement du feu. Les extrémités du bois de chauffage refendu chauffent et s'enflamment en premier; par conséquent, plus vous rapprocherez les extrémités, plus le feu prendra rapidement.
Les morceaux de bois d'allumage doivent être finement découpés pour maximiser le nombre d'extrémités où le feu pourra prendre. La faible densité et la forte teneur en huile des bois tendres comme le thuya (cèdre), le pin et l'épinette en font un bois d'allumage de choix, car ils s'enflamment plus facilement que les bois durs. Plus le bois est sec et finement refendu, plus le feu prendra rapidement et pourra brûler sans s'éteindre.
Lorsque vous vous apprêtez à faire un feu de bois, enlevez l'excès de cendre dans la chambre de combustion. Il ne faut jamais laisser la cendre s'accumuler sur une épaisseur de plus de 5 cm (2 po). Ensuite, déterminez où se trouvent les principaux orifices d'admission d'air dans la chambre de combustion - c'est à cet endroit que le bois va le mieux s'enflammer. Ouvrez les orifices complètement.
Il existe deux stratégies populaires pour faire un feu avec du bois d'allumage sans qu'il s'effondre ni n'étouffe : la technique des deux bûches parallèles et la technique d'allumage inversée.
Les deux bûches parallèles
Placez deux bûches fendues l'une à côté de l'autre dans la chambre de combustion en laissant un espace entre les deux. Remplissez cet espace avec du papier journal froissé et du petit bois d'allumage, puis ajoutez quelques morceaux de bois d'allumage de plus forte dimension par-dessus les bûches et perpendiculairement à celles-ci. Allumez le papier.
La technique d'allumage inversée
D'abord, placez deux ou trois bûches de taille normale dans la chambre de combustion. Ajoutez quelques morceaux de bois d'allumage de bonne dimension. Mettez ensuite du petit bois d'allumage. Prenez plusieurs feuilles de papier journal, roulez-les individuellement, faites un nœud au milieu de chaque feuille roulée et placez-en quatre ou cinq sur ou devant le bois d'allumage (voir la figure 5). Allumez le papier.
Ce type d'allumage peut procurer deux heures ou plus de chaleur efficace sans que vous n'ayez à rouvrir la porte de chargement pour ajouter du bois ou réorganiser les bûches.
Les propriétaires de petits poêles orientés est-ouest (voir la figure 8) pourraient avoir de la difficulté à utiliser ces méthodes. La meilleure façon d'allumer un feu dans un petit poêle orienté est-ouest est de couper une partie de votre bois de chauffage en deux, surtout les bûches destinées à faire du bois d'allumage, de sorte que chaque morceau n'ait environ que 20 cm (8 po) de longueur. Un feu de bois d'allumage constitué de petits morceaux de bois entrecroisés devrait s'allumer aisément si le bois est assez sec.
Laissez les orifices d'admission d'air ouverts au moins jusqu'à ce que la chambre de combustion soit remplie de flammes, que la surface du bois soit carbonisée et que l'extrémité des bûches soit rougeoyante.

Figure 5 Technique d'allumage inversée
Utiliser un appareil de chauffage au bois efficacement
Pour bien entretenir un feu de bois, il importe d'empêcher le feu de couver, car toute fumée qui s'échappe de la chambre de combustion va se condenser dans la cheminée sous forme de créosote ou sera évacuée à l'extérieur et polluera l'air.
La production de fumée n'est pas un phénomène normal ou inévitable; ce sous-produit est un déchet qui résulte d'une mauvaise combustion. Il ne sortira pas de fumée visible de votre cheminée si le bois brûle en produisant des flammes vives et actives.
Après avoir laissé un feu brûler durant toute une nuit, vous trouverez quelques charbons au fond de la chambre de combustion, à l'endroit le plus éloigné des orifices d'admission d'air comburant, de même qu'un peu de cendre résiduelle à l'avant de la chambre de combustion, près de la porte. C'est le meilleur moment pour enlever une petite quantité de cette cendre accumulée. La façon dont vous gérerez les charbons qui restent aura une forte incidence sur la quantité de créosote et de pollution que votre feu produira.
N'étalez pas les charbons dans le fond du poêle pour les recouvrir de nouvelles bûches. Cela peut faire couver le feu plus longtemps avant que le bois s'enflamme.
Déterminez à quel endroit l'air comburant pénètre dans la chambre de combustion. Pour la plupart des poêles, des foyers et des générateurs de chaleur, les orifices d'admission d'air se situent à l'avant, sous la porte de chargement. Ramenez les charbons près des orifices d'admission (voir la figure 6). Pour bien déplacer les charbons, vous aurez besoin d'un outil approprié.
La plupart des jeux d'instruments pour poêles et foyers comportent un tisonnier, qui convient davantage aux foyers décoratifs. Si vous préparez bien votre feu, vous ne devriez pas avoir besoin de réorganiser les bûches avec un tisonnier. Un tire-cendres est beaucoup plus utile pour les foyers, les poêles et autres générateurs de chaleur. Il est facile de se fabriquer un tire-cendres en soudant une tige d'acier de bonne longueur au centre d'une plaque d'acier rectangulaire de la taille d'une carte professionnelle.

Figure 6 (a) des charbons à l'arrière et de la cendre à l'avant; (b) enlèvement de la cendre; et (c) charbons ramenés vers l'avant
Placez le bois sur et derrière les charbons (voir la figure 7). Déposez toujours le morceau de bois de chauffage le plus petit et le plus sec directement contre le charbon afin de faciliter l'allumage. Ce morceau de bois devrait s'allumer presque immédiatement et entraîner l'allumage des plus gros morceaux.
Évitez d'ajouter une bûche à chaque heure pour tenter de produire une chaleur constante, car le bois se consume de façon cyclique. Un cycle commence lorsqu'une nouvelle charge de bois est placée sur et derrière un lit de charbons, et il se termine lorsque ce bois est à son tour réduit à l'état de braises.
La quantité de chaleur dont vous avez besoin et le temps qui s'écoulera avant le prochain chargement déterminent le type de feu que vous devez préparer. Par exemple, pour produire un peu de chaleur lorsque le temps est relativement doux, chargez quelques bûches que vous entrecroiserez. Le bois tendre brûle rapidement et ne laissera pas un important lit de braises qui pourraient surchauffer la maison. Lorsque les bûches sont entrecroisées de façon lâche dans la chambre de combustion, même une petite charge s'allume rapidement et brûle efficacement.

Figure 7 Une petite charge de bûches entrecroisées pour temps clément
Pour produire beaucoup de chaleur par temps froid, utilisez une charge plus importante de bûches de bois dur disposées de manière compacte dans la chambre de combustion. Si la base de la chambre de combustion est à peu près carrée, vous pouvez charger le bois d'est en ouest afin que l'air comburant atteigne le côté des bûches, ou encore du nord au sud pour que l'air passe par le bout des bûches. Comme une charge est-ouest se désintègre plus lentement, cette orientation convient bien aux feux que l'on allume pour la nuit, au printemps et à l'automne, lorsque les besoins en chaleur sont faibles. Une charge nord-sud peut être plus grosse, mais le bois se consume plus vite, de sorte qu'elle permet un feu très ardent et qui dure longtemps par temps froid. La plupart des petits poêles à bois sont orientés est-ouest ou nord-sud, l'autre dimension étant trop petite pour permettre de charger le poêle correctement. Seuls les propriétaires de gros poêles ont la possibilité de choisir l'orientation des charges pour gérer la production de chaleur.

Figure 8 Une charge orientée est-ouest               
Figure 9 Feu orienté nord-sud
Laissez les orifices d'admission d'air ouverts jusqu'à ce que la chambre de combustion soit remplie de flammes, que la surface du bois soit carbonisée et que l'extrémité des bûches soit rougeoyante. Fermez les orifices progressivement, en deux ou trois étapes, pour éviter de provoquer un feu couvant. Une longue période de combustion ne signifie pas que l'appareil est efficace. En fait, les cycles de chauffage de huit heures ou moins sont les plus efficaces.
Parce qu'il faut beaucoup de travail pour se procurer du bois de chauffage, le couper, le fendre et l'entreposer, la plupart des gens qui chauffent au bois essaient d'économiser ce combustible. La perte d'efficacité la plus évidente est la chaleur qui demeure dans le conduit d'évacuation lorsqu'elle entre dans la cheminée. Il est donc tentant de considérer cette chaleur comme une perte et de chauffer l'appareil de manière à maintenir la température du conduit de fumée le plus bas possible. Cela peut aller à l'encontre du but recherché, car la chaleur qui s'échappe vers la cheminée n'est pas perdue puisque c'est elle qui permet à la cheminée de produire le tirage et de rester propre. De plus, il faut se rappeler que lorsqu'on empêche un feu de brûler trop vite dans l'espoir de réduire la perte de chaleur vers la cheminée, il peut s'ensuivre un feu qui couve ou qui fume, ce qui est extrêmement inefficace et même parfois dangereux.
Environ 1/5e de la chaleur produite par la combustion du bois doit pouvoir être utilisée par la cheminée afin de produire un tirage puissant et stable - c'est cette différence de pression qui entraîne la combustion du bois et l'évacuation des gaz. C'est pourquoi il ne faut pas hésiter à fournir à votre cheminée la chaleur dont elle a besoin pour bien fonctionner. Par temps doux, il est habituellement plus efficace de faire plusieurs petits feux chauds tout au long de la journée que d'essayer de brûler une seule charge de bois très lentement.
En résumé
"                Vous ne pourrez pas vous chauffer efficacement au bois si votre appareil n'est pas sécuritaire. Faites-le inspecter et apportez les améliorations qui s'imposent avant d'utiliser les techniques décrites dans ce document.
"                La mesure la plus efficace que vous pouvez prendre est de vous équiper d'un appareil à haute efficacité et à faibles émissions certifié par l'EPA ou conforme à la norme B415 de la CSA.
"                Les dimensions de votre bois de chauffage doivent correspondre à la taille de la chambre de combustion de votre appareil. Pour un fonctionnement efficace et pratique, le bois de chauffage doit être plus court et fendu davantage que ce qui se fait habituellement.
"                Faites des feux avec du bois d'allumage qui ne s'effondrera pas en brûlant. Ayez recours à du bois tendre sec et finement refendu comme bois d'allumage.
"                Pour être efficace, la combustion du bois doit se faire par cycles. Inutile, donc, d'ajouter une bûche à la fois pour produire une chaleur continue.
"                Lorsque vous ravivez un feu à partir des charbons ardents, ramenez les charbons vers les orifices d'admission d'air et placez la nouvelle charge de bois sur et derrière les charbons.
Voici cinq façons de maîtriser la production de chaleur :
1.                Utilisez du bois tendre, comme le peuplier et l'épinette, pour faire de petits feux par temps doux. Lorsqu'il fait froid, les bois durs, comme l'érable et le chêne, sont préférables.
2.                Faites de petits feux pour produire un peu de chaleur par temps doux et de gros feux lorsque les températures sont froides.
3.                Le bois de chauffage entrecroisé de façon lâche dans la chambre de combustion brûle bien lorsqu'on fait de petits feux chauds par temps doux. Par contre, le bois empilé de manière serrée dans la chambre de combustion convient mieux lorsque le temps est plutôt froid, car il brûle plus longtemps.
4.                Les charges orientées est-ouest se désintègrent plus lentement et conviennent donc aux feux qui brûlent longtemps et produisent peu de chaleur par temps clément. Une configuration nord-sud permet de charger plus de bûches qui se désagrègent un peu plus vite, ce qui convient davantage aux feux qui durent plus longtemps dans des conditions hivernales.
5.                Fermez les orifices d'admission d'air pour réduire la vitesse de combustion. Fermez-les progressivement, en deux ou trois étapes, pour éviter de provoquer un feu couvant. Ne les fermez jamais au point où les flammes disparaissent.



First info:value of my first info
Second info:value of my second info
Third info:value of my third info


Copyright © 2009.Tous droits réservés, Cheminees Garcia et Garcia Cheminees marques deposées. Cliquez ici pour vous abonner à ce flux RSS    Nous contacter    l    CGV Conditions generales de vente    l    samedi 20 octobre 2012